Sélectionner une page

Il n’est pas toujours aisé de remplir son hôtel, alors pour vous aider voici 10 bonnes pratiques dans le désordre à découvrir ou redécouvrir qui je l’espère vous aideront au quotidien.

1) Surveiller son occupation sur le long terme

De nombreux hôteliers se contentent de regarder leurs occupations, donc leur tarification une à deux semaines avant la date d’arrivée, même si on a le sentiment que la fenêtre de réservation a tendance à se raccourcir de nombreux clients à la recherche de bonnes affaires réservent longtemps à l’avance. D’après la dernière  étude Coach Omnium plus de 31,3 % réservent au-delà d’un mois.

En ne surveillant pas votre portefeuille sur le long terme vous prenez le risque de laisser partir vos chambres à un tarif d’appel et donc de perdre de l’argent.

Alors regardez régulièrement votre occupation sur l’année à venir.

 

2) Changer progressivement le prix des chambres.

Rien n’est plus ravageur que la hausse brutale d’un prix suite à une augmentation du nombre des réservations.

D’une part parce que ce n’est pas parce que votre hôtel est rempli à moitié par un segment groupe (par exemple) que la demande de la clientèle individuelle est prête à accepter un tarif élevé. D’autre part vous risqueriez d’être beaucoup trop cher par rapport au marché et de perdre des opportunités.

Souvenez-vous de modifier progressivement les tarifs en fonction de votre occupation et que hors cas extrême. Il n’est jamais bon d’augmenter ses prix de 100 % du jour au lendemain.

3) Pratiquer une politique tarifaire ascendante.

Éduquez vos clients en leur apprenant à réserver à l’avance en affichant votre politique de tarification ascendante. Cela vous permettra d’anticiper et donc d’optimiser votre chiffre d’affaires. En cassant les prix à la dernière minute vous ne faites qu’inciter les clients à attendre. Vous vous privez de l’opportunité de rectifier votre tarification en amont et c’est votre résultat qui va en pâtir.

Les clients comprennent que réserver à l’avance, c’est payer le meilleur prix, pour le train, l’aérien, les forfaits vacances. Ne prenez pas le contre-pied.

 

4) Saisir chaque opportunité pour fidéliser un client.

Ne laissez plus partir un client qui a un bon potentiel commercial sans tenter quelque chose. Demandez le nom et les coordonnées de la personne en charge des réservations pour un voyageur d’affaire ou proposez-lui un tarif spécial en fonction de la récurrence de ses visites.

Si un client souhaite revenir, effectuer une réservation avant de le laisser partir ainsi vous « l’engagerez » en vers vous et il y a de forte chance qu’il confirme par la suite.

Soyez réactif.

 

 

5) Se mettre à la place du client.

 Lorsque vous faites quoi que ce soit à destination de votre clientèle mettez-vous à leur place :

  • Est-ce-que cette offre est réellement avantageuse à leurs yeux ?
  • Mon site internet permet-il de trouver rapidement toutes les informations ?

  • Les photos font elles vraiment envie ? (le cadrage, la qualité, le lit est-il BIEN FAIT ?)

A force d’évoluer dans son hôtel on en oubli ce que veut le client, prenez du recul et ne faites pas en fonction de vos goûts mais des leurs.

 

6) Calculer un tarif net avant de signer. 

Lorsque vous signez un contrat avec une agence de voyages ou qui que ce soit penser à calculer le montant que vous allez percevoir à la fin, hors commission, taxes, gratuité, etc.

En prenant en compte la période de réservation afin de vous assurer que l’opération vous soit aussi profitable tout au long de l’année.

Ne faites pas de concession trop facilement cela fait partie du « jeu » des agences de voyages de vous mettre la pression.

 7) Surveiller sa destination.

Que ce soit vos concurrents ou votre environnement, soyez attentif à tout ce qui se passe. Inscrivez-vous aux newsletters, suivez l’actualité.

Proposez vos services à tous les acteurs locaux, une salle de spectacle, un festival, une exposition, un salon, une entreprise. Saisissez toutes les opportunités pour nouer des relations avec votre environnement.

Ne négligez pas vos concurrents. Il ne s’agit pas de les suivre aveuglement, mais un nouveau site internet ou une offre alléchante peuvent faire pencher la balance en leur faveur.

Alors soyez attentif, mais ne suivez pas, faites mieux.

 

8) Anticiper les périodes creuses. 

Lorsque vous savez qu’un weekend prolongé sera difficile, que les vacances scolaires sont synonymes de désertions ou que la basse saison arrive. N’attendez plus en vous contentant de proposer un tarif bas. Proposez un forfait attractif incluant des loisirs pour un weekend prolongé (en vente entre 3 et 6 mois à l’avance). Prenez contact avec un broker (type Groupon ou Travelzoo) ou une agence de voyages pour créer une offre pour les vacances scolaires, afin de limiter la casse.

Planifiez vos actions en même temps que votre budget et ne subissez plus les périodes creuses.

9) Maintenir un lien avec ses clients. 

Une fois les clients partis, prolongez votre relation pour tenter de les fidéliser (ou d’être recommandé) en envoyant un formulaire de satisfaction. Vous pourrez potentiellement désamorcer un futur commentaire négatif en résolvant le problème en amont. Invitez-les à vous suivre sur les réseaux sociaux. Faites-leur parvenir vos offres spéciales, maintenez-les informés de vos nouveautés.

S’ils ont séjourné lors d’un événement particulier comme un salon professionnel récurrent, faites leur parvenir un tarif spécial pour les inciter à réserver chez vous l’année suivante.

Ils ont déjà séjourné chez vous le plus gros du travail est fait, à vous de les inciter à revenir.

10) Être créatif.

 On ne va plus dans un hôtel uniquement pour dormir, devant tout le choix qui est à la disposition du client. Il faut vous faire remarquer, soyez créatif. Dans votre communication (en mettant en scène votre équipe), sur vos offres en réfléchissant au petit plus qui fera chavirer vos clients. Demandez-vous « Qu’est-ce qui pourrait faire vibrer votre clientèle ? »

Pour vous inspirer, suivez l’actualité du monde de l’hôtellerie mais ne vous contentez pas de copier.

Innovez.

Accueil original

 

Vincent Guillot

Vincent Guillot

Formateur

Passionné par le domaine de l’hôtellerie depuis bientôt une dizaine d’années, c’est au fil de mes expériences dans l’hébergement et en échangeant avec de nombreux hôteliers que je me suis rendu compte de la nécessité de rendre la formation plus accessible et abordable.

1 Commentaire

  1. Vincent

    N’hésitez pas à faire part de vos remarques dans les commentaires ou à me contacter si vous avez besoin d’échanger sur votre distribution.

Qui a peur du revenue management ?

Derrière ce titre racoleur se cache un réel sujet qui divise. Du point de vue des consommateurs, il y a ceux qui trouvent que payer des tarifs différents pour une même prestation est injuste et ceux qui en profitent. Chez les professionnels nous avons ceux qui ne...

lire plus

Du Pot de Fleur à la Formation

On reproche souvent à la formation à distance d’être impersonnelle et plus généralement aux nouvelles technologies de déshumaniser le travail, on ne sait pas qui se cache derrière, sont-ce des humains, des reptiliens ? Pour vous montrer que Forhoteliers n’est pas un...

lire plus